dimanche 14 mai 2017

IKIGAMI - Préavis de Mort : des histoires sombres au coeur d'un récit distopique à grand potentiel


IKIGAMI Préavis de Mort - MOTORO MASE

Note : J'ai reçu l'équivalent de 4 volumes (8 épisodes) dans le cadre d'un partenariat avec Kazé. Inutile de dire que mon avis sur la lecture n'est en rien modifié. J'ai, par le passé, eu aucun mal à encenser ou descendre des livres que je n'avais pas achetés non plus.

Et histoire d'être complètement transparente avec toi, je vais te raconter comme j'ai choisi ce titre. J'ai évidemment commencé par ouvrir le catalogue de Kazé avant de cliquer sur toutes les couvertures qui attiraient mon regard. J'ai ensuite écrémé ma sélection en fonction du genre mais surtout du résumé fourni. Celui d'Ikigami - Préavis de Mort de Motorô Mase est celui qui m'a incontestablement le plus interpelé. Si le titre ne te dit rien, petite séance de rattrapage :

« Dans ce pays, une loi entend assurer la prospérité de la nation en rappelant à tous la valeur de la vie. Pour ce faire, un jeune sur mille entre 18 et 24 ans est arbitrairement condamné à mort par une micro-capsule injectée lors de son entrée à l'école. Lorsqu'on reçoit l'ikigami, c'est qu'il ne nous reste plus que 24 heures à vivre. Mais à quoi passer cette dernière journée, lorsqu'on n'a pas eu le temps de faire sa vie ? »

IKIGAMI Préavis de Mort - MOTORO MASE

Je n'avais jamais entendu parler de ce manga auparavant, aussi j'ai été surprise à sa réception de constater le palmarès de prix importants mis en avant sur la couverture. À l'évidence, j'allais découvrir une oeuvre culte dans son genre et à côté de laquelle j'étais passée jusqu'à maintenant. Autant dire que j'étais plutôt ravie. Il ne restait qu'à ne pas être déçue.

Je te fais un suspense bien relou ?

Non ?

...

Pas drôle.

Pas de suspense donc, je n'ai pas été déçue du tout. Les quatre premiers volumes sont à la hauteur de mes attentes, sans les éventuelles craintes que je pouvais avoir. J'ai, bien entendu, d'autres attentes et interrogations pour la suite, mais cela fera sans doute l'objet d'un futur update lecture.

Dans Ikigami, on suit Fujimoto, un fonctionnaire chargé de remettre le préavis de mort aux personnes désignées. Chaque épisode fait l'objet d'une histoire différente, pendant laquelle on suit une personne pendant les 24 heures qui précèdent sa mort.

ALORS ÉVIDEMMENT, C'EST PAS UN MANGA SUPER SUPER DRÔLE. Si tu es sensible, déprimé(e) ou que tu as passé une sale journée, ce n'est peut-être pas la lecture idéale. Mais si comme moi, tu aimes la psychologie des personnages, les recoins (sombres et lumineux) de l'âme humaine et les sociétés bien tordues, tu es pile au bon endroit !

Les petites histoires
Ma principale crainte était de ne pas réussir à m'impliquer dans l'histoire globale de par son format. Puisque chaque épisode peut se lire indépendamment des autres, il n'y a finalement que peu de personnages récurrent en dehors de Fujimoto (qui lui même n'est que peu présent). Si tu me connais, tu sais que je mets un temps infini à m'attacher aux personnages et à entrer en empathie avec eux. Mais à la lecture, mes doutes sur ce point se sont envolés. Un peu à la manière de la série Black Mirror (qui est une de mes séries préférées de tous les temps), chaque histoire est suffisamment bien amenée et racontée pour qu'on se sente rapidement impliqué(e). Tous les épisodes sont globalement bons, même si, suivant la sensibilité du lecteur, on peut être plus touché par l'un ou par l'autre. Pour le moment, je retiens particulièrement "La chanson oubliée" et "Chute libre".
Ma deuxième crainte était que, étant donné le format répétitif, les histoires individuelles finissent par se ressembler. Je n'ai pas eu cette impression jusque là, mais comme il me reste quelques épisodes à essuyer d'ici la fin de l'histoire, je t'en reparlerai aussi certainement prochainement. Dans ce fameux update que tu vas finir par attendre comme le messie (la figure religieuse, pas le footballeur).

IKIGAMI Préavis de Mort - MOTORO MASE

Un contexte plus grand, plus intriguant
Mais, pour te dire la vérité, ce qui m'intéresse dans Ikigami, ce sont moins les histoires individuelles que celle, plus grande, de toile de fond. On pourrait par exemple penser que la loi condamnant arbitrairement 1 jeune sur 1000 est la plus cruelle mais il y a encore bien plus moralement contestable derrière. Il est par exemple interdit d'être opposé à la loi ou de la contester publiquement et la délation entre citoyens est fortement encouragé.
Là où j'en suis, on vient tout juste de commencer à effleurer le contexte historique et politique dans lequel cette loi a été promulguée mais j'ai bon espoir qu'on creusera un peu plus dans ce sens dans les futurs volumes.

Ce qui m'amène à mes questionnements et mes attentes pour la suite :

1/ Je m'interroge beaucoup sur le positionnement de Fujimoto, le personnage central. J'ai cru au début qu'il allait prendre les pédales rapidement et tomber dans un côté très sombre mais il semble mener une réflexion qui semble plus ou moins saine. Quelle que soit la finalité de son cheminement, j'espère qu'il sera bien écrit jusqu'au bout.

2/ Pour le moment, je vois encore quelques lacunes à cette loi. Je m'interroge sur l'éventualité et la vaccination des enfants qui ne sont pas scolarisés ? Pourquoi les familles ne quittent pas le pays ou ne scolarisent-ils pas leurs enfants à l'étranger ? Mais le manga n'étant pas très long, je ne suis pas certaine que toutes les questions auront le temps d'être traitées. Si c'est le cas, big up, ça lui fera gagner masse de points sur l'échelle d'appréciation Lily-enne.

3/ Enfin, je me demande s'il n'y a pas autre chose de caché derrière cette loi de prospérité nationale. J'ai l'impression que la raison du sacrifice arbitraire d'un jeune sur mille est plus sombre que celle de rappeler « la valeur de la vie » comme c'est pour le moment expliqué dans le manga. À ce niveau du manga, toute hypothèse est possible. Il a sans nul doute un facteur géopolitique mais ça m'intéresse de savoir s'il y a plus. Est-ce que c'est aussi sanitaire ? militaire ? expérimental ? Il y a un grand champ de possibles et je suis vraiment curieuse de voir ce que ça va donner.

IKIGAMI Préavis de Mort - MOTORO MASE

À propos du coup de crayon...
Je terminerai sur un dernier mot sur le dessin. Ce n'est pas quelque chose auquel je porte une attention particulière habituellement mais je trouve que le détail qu'a apporté Motorô Mase sur les visages offre une vraie profondeur à l'histoire. Il y a des vrais gros plans, tellement rapprochés qu'ils en deviennent parfois inconfortables, qui permettent de recevoir de façon très brute et très directe l'émotion du personnage, sans se soucier de son apparence ou de sa beauté. Idem pour les doubles pages occasionnelles qui sont souvent très impactantes.

Verdict ?
Je n'abandonne quasi jamais une saga ou une série à cours de route, mais parfois, je continue un peu en trainant les pieds, juste histoire d'avoir le fin mot de l'histoire. Pour le coup, je poursuivrais Ikigami avec plaisir et curiosité. Je ne sais pas quand, vu ma PAL et wishlist longues comme des bras, mais je la poursuivrais. La suite est à double-tranchant, parce que j'ai beaucoup d'attentes et qu'il va donc falloir que les volumes suivants et le dénouement soient à la hauteur. Ne t'en fais, en bien ou en mal, je reviendrai t'en parler ;-).


Maintenant que j'ai fini mon discours interminable dis-moi :
Si tu connaissais Ikigami - Préavis de mort ?
Si tu l'as lu...
... ou si tu as envie de le lire ?


Pour plus d'infos sur Ikigami clique ici
& si tu souhaites découvrir plus de mangas et connaître les actualités de Kazé, tu peux les suivre sur Facebook, sur Twitter ou sur Instagram



⟩⟩ Twitter ⟩⟩ Instagram


Lily

4 commentaires:

  1. J'ai lu cette série il y a quelques temps déjà et j'avais bien aimé, j'avais trouvé le scénario particulièrement original :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai hâte de lire la suite, j'espère que je l'aimerais autant que tu l'as aimé :)

      Supprimer
  2. Très intéressant !! Commet tu le dis, à voir sur le long terme avec cette fameuse toile de fond !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prie pour que les tomes suivants fassent honneur à cette toile de fond si prometteuse !

      Supprimer