mardi 2 août 2016

1 page pour 1 livre #1 - La semaine de Largo

Oui, oui, je sais.

À chaque fois que je retombe dans le cas Largo Winch, vous en entendez parler pendant 30 ans. Je n'y peux rien, comme je ne connais personne qui cultive la même obsession que moi, c'est vous qui trinquez. La publication publique, c'est comme une bouteille jetée à la mer : on ne sait jamais, ça pourrait échouer chez quelqu'un que ça intéresse.

Je profite donc de cette semaine spéciale pour tester un nouveau type d'article intitulé 1 page pour 1 livre. L'idée m'est venue en me prenant conscience que les quatrièmes de couvertures correspondent rarement au bouquin qu'elles terminent et sont souvent factuelles et sans âme. 

Comme j'ai tout même un peu envie que vous vous penchiez sur le cas de Largo, j'ai décidé de changer de méthode et de vous proposer un extrait (l'appellation "une page" est plus pour la forme que véridique) qui sera un bien meilleur ambassadeur pour Largo que tous les résumés qu'on a pu lui coller.

Dans ce cas précis, l'extrait a plutôt été choisi pour vous vendre la personnalité de Largo (dont je suis persuadée que tout le monde peut tomber amoreux.euses) que le contenu des romans qui, s'il n'en reste pas moins divertissant, n'en font pas les livres du siècle pour autant. Évidemment, la citation évoque quelques éléments d'intrigue mais ne révèle en réalité pas grand chose.

extrait Largo Winch
Largo Winch : Les révoltés de Zamboanga - Jean Van Hamme


Autant vous dire que j'ai passé 6 tomes à avoir envie de remplir un sac à dos et à partir longer l'équateur avec le beau Largo. Faute de pouvoir le faire, je m'efforce de vous rendre aussi tarée que moi. Ce qui n'est pas une mince affaire, nous sommes bien d'accord. Non pas que vous soyez toutes et toutes des modèles d'équilibre et de stabilité mentale mais je suis pour ma part particulièrement attaquée.

Et tant qu'on y est, je vous préviens aussi que le prochain article n'aura sans doute d'un intérêt relativement limité pour un nombre très restreint de personnes. Comme j'aurais du mal à m'empêcher de l'écrire, on fera avec ;-).



xoxo
Lily

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire